L’allée des tilleuls

Rappel des faits
En novembre 2009, un diagnostic biomécanique et paysager a été réalisé par l’ONF (Office National des Forêts) à la demande de la Direction Départementale de l’Equipement et de l’Agriculture (DDEA). Sur les 122 arbres alors existants :
– 14 présentaient des défauts rédhibitoires (aucune espérance de maintien),
– 83 présentaient des défauts majeurs (espérance de maintien brève),
– 25 présentaient des défauts préjudiciables (espérance de maintien limitée).

Trois scénarios étaient donc envisagés par l’ONF :
1. Orientations à court terme (26 arbres devant subir des interventions dont 23 abattus)
2. Conservation à moyen terme (visite couronne puis reformation)
3. Renouvellement à moyen et/ou long terme (ponctuel, unique, par phases)

La SDM avait alors écrit à la préfecture des Yvelines pour demander des renseignements sur l’étude complémentaire
devant permettre de définir les modalités de renouvellement.

Dans son étude, l’ONF avait aussi préconisé de prendre les précautions suivantes :
– élargissement du caniveau pour augmenter la surface de roulement des véhicules et récupérer les eaux de
ruissellement (y compris des sels de déneigement)
– mise en place de paillage pour éviter la tonte de l’herbe qui peut entrainer des blessures des arbres et le
désherbage par l’emploi de produits phytosanitaires,
– plantation de potelets ou de bornes anti-stationnement pour empêcher les véhicules de stationner.

Situation actuelle
Sur les 175 arbres existants ou ayant existé identifiés par l’ONF en novembre 2009, il n’en reste plus aujourd’hui que 106 qui se répartissent ainsi :
– quadruple alignement (entre la place et le château) : 47 sur 94 soit 50 %
– demi-lune (devant la poterne du château) : 28 sur 44 soit 64 %
– double alignement (devant le château) : 31 sur 37 soit 84 %
L’analyse de la situation actuelle montre que si, en moyenne, il reste encore environ 60 % des arbres, cette moyenne varie fortement d’un secteur à l’autre.

Réunions d’informatAlleeMeudonion
Lors de la réunion publique d’information du 10 novembre 2010, la Direction Départementale des Territoires (DDT) a annoncé son intention d’abattre les 14 arbres jugés les plus dangereux
pour la sécurité et d’en replanter une quarantaine, le renouvellement total étant étalé sur 3 ou 4 tranches (voir à titre d’exemple la photo ci-contre de l’avenue du château à Meudon).

Lors de la réunion publique d’information du 8 juillet 2013, la Direction Régionale Interdépartementale de l’Environnement et de l’EnergieAlleeVersailles (DRIEE) a présenté le projet de replantation réalisé par un cabinet d’expertise en paysage et arboriculture ornementale. Celui-ci prévoit la replantation de l’allée en deux phases (voir la photo ci-contre d’un projet similaire avenue Saint Antoine à Versailles) : la première comprend la plantation du quadruple alignement (entre la place et le château) et de la demi-lune (devant la poterne du château), la seconde celle du double alignement devant le château. Les points suivants ont été évoqués par les participants : qualité des arbres, impacts du trafic, suivi des arbres, financement.

Conclusion
La restauration d’un monument historique inséré dans un lieu de vie n’a rien à voir avec celle d’une église ou d’un
château : il faut surveiller des arbres centenaires mais aussi les entretenir. Si rien n’est fait dans les années qui viennent, et sachant par ailleurs que d’autres abatages d’arbres sont prévus au nom de la sécurité, l’Allée des Tilleuls n’aura bientôt plus d’allée que le nom, particulièrement le quadruple alignement entre la place et le château pour lequel il ne reste plus que la moitié des arbres. D’où la nécessité de maintenir cette allée à laquelle sont attachés les Mesnulois. Le projet proposé aujourd’hui est l’aboutissement de plusieurs années de réflexion entre les différents acteurs. Un certain nombre de points évoqués lors des réunions publiques d’information restent à préciser : qualité des arbres, travaux d’aménagements, plan d’entretien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *