Polémique « Linky »

L’annonce de l’installation de compteurs électriques « Linky » dans notre village a suscité bon nombre d’interrogations auxquelles nous tentons de répondre sans état d’âme et le plus simplement du monde.
 
1) Pourquoi les fournisseurs d’électricité souhaitent installer « Linky » chez vous?
Le compteur Linky permet aux fournisseurs d’électricité (ou de gaz) de gérer votre compteur à distance. Plus besoin de releveur et la connaissance en temps réel de votre rythme de consommation engendrent, à l’échelle du pays, des économies considérables.
2) Pourquoi Linky est-il si critiqué?
Il n’y aurait pas trop de controverse si l’on s’en tenait à ce qui est dit au point (1). Mais voilà…
Le compteur Linky est à tout instant sous le contrôle du fournisseur d’électricité et lui transmet des données très personnelles, par exemple : quand vous êtes là ou non, quand vous faites la cuisine, quand vous dormez, votre consommation hors norme peut être interprétée, etc…
Plus qu’avec votre téléphone portable (que vous pouvez arrêter), vous êtes analysés quotidiennement à des fins que vous ne connaissez pas nécessairement.
3) Les vrais problèmes
On peut ne pas douter de la probité des fournisseurs, mais nous savons tous que les fichiers, les données et autres informations personnelles se vendent à prix d’or et font l’objet de convoitises. Il n’y a aucune garantie que ces données resteront confidentielles, même la NASA, les banques, votre carte bleue, votre mail, etc… se font pirater.
Pire encore, à terme, malfrats et autres aigrefins pourraient ainsi profiter d’une meilleure connaissance de leurs victimes avant d’agir (tous les installateurs vous promettront une sécurité absolue, aucun ne s’engagera à vous garantir le risque).
4) Se greffent les aspects moraux, économiques et sociétaux.
Nos données et notre mode de vie partagés, est-ce ce bien que nous souhaitons? Linky permet des gains de productivité, le verrons-nous sur nos factures? L’emploi d’installateurs de compteur sur une courte période ne doit pas masquer la disparition des releveurs, le solde de l’emploi sera très négatif et supprime le sillonnage bienveillant de nos rues (sécurité, entraide).
Et pour couronner le tout, vous n’aurez pas la fibre mais quand même un mouchard chez vous.
5) Autres points évoqués (mais encore sujets à questionnement)
La fiabilité et la sécurité de Linky a été mise en cause. Des coupures intempestives, non sans incidence sur les équipements ménagers, des incendies et de dysfonctionnements auraient été observées.
Un (très faible) rayonnement électromagnétique serait constaté lors de la transmission des données.

De nombreuses communes, sensibles à ces arguments, refusent l’implantation de ces nouveaux compteurs d’autant que bien souvent les installations se font de manière un peu forcée.
Sans pour autant refuser l’évolution technologique, il n’est pas illégitime de vouloir protéger sa vie privée, ce n’est pas un luxe.

Pour conclure, chacun se déterminera sur l’intérêt de cette installation selon l’importance qu’il porte à sa vie privée sachant que le compteur Linky n’offre aucun avantage pour le consommateur et qu’ Enedis menace de facturer l’installation ultérieurement en cas de nouveau déplacement.

Pour ceux qui souhaiteraient en savoir plus, le site http://refus.linky.gazpar.free.fr/ , bien que peu modéré dans son expression, donne les justes tenants et aboutissants sur ce problème et notamment:
La conduite à tenir par les mairies
http://refus.linky.gazpar.free.fr/alerte-prefets.htm
Les lettres types pour les particuliers, arrêtés municipaux, et autres documents utiles.
https://www.artemisia-lawyers.com/fran%C3%A7ais/publications-et-interventions/compteurs-linky,

Enfin, « 60 millions de consommateurs » consacre un article au phénomène Linky:
http://www.60millions-mag.com/2016/06/15/faut-il-avoir-peur-de-linky-10483

et « Que choisir » l’article suivant:
https://www.quechoisir.org/actualite-compteurs-linky-dangereux-ou-pas-n8423/

Sans doute un dossier à suivre de près.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *